Parce que nous pensons que la réussite passe par un accompagnement global, des cours de sophrologie sont aussi proposés. Face aux blocages, face aux mauvais stress cette discipline vous permettra à terme de vous concentrer plus rapidement et plus facilement.

Pour en savoir plus lisez cette article dont voici un petit extrait :
« La sophrologie face aux blocages de l’enfant

Sophrologie au quotidien Echec scolaire, troubles du sommeil ou de l’endormissement, énurésie , petites phobies ou grosses angoisses , nombreux sont les petits maux et gros bobos de l’enfance et de l’adolescence faciles à résoudre par le biais de la sophrologie . Une méthode qu’Alain met en pratique aussi souvent qu’il le peut sur sa fille d’un an et demi :  » Ma mère m’aidait déjà à gérer mes émotions débordantes grâce à la sophrologie quand j’étais enfant et en proie à des accès de violence incontrôlée. Aujourd’hui, j’applique cette méthode sur ma fille presque chaque soir au coucher et elle s’endort beaucoup plus paisiblement avec moi qu’avec sa maman ! ». Dans ce domaine, Bernard Barel, psychologue, sophrologue caycédien et directeur de l’école de sophrologie caycédienne de Carcassonne, est d’ailleurs formel : « ‘ On obtient de très bons résultats rapidement avec les enfants et adolescents coopérants car ils ont encore cette spontanéité, cette sensibilité et ce rapport au corps et au temps présent que les adultes ont souvent perdu » . De son côté, Catherine Chatelain, kinésithérapeute, sophrologue caycédienne et directrice de l’école de sophrologie caycédienne de Rouen, souligne  » l’amélioration de la concentration et de l’incapacité à gérer ses émotions, l’évolution positive de la dyslexie et la disparition du fameux mal au ventre  » d’un de ses jeunes patients.

La sophrologie face au mauvais stress

Insomnies , symptômes gênants ou handicapants (toux psychogène, bruxisme , palpitations…), douleurs diverses ( articulaires , dorsales , gastro-intestinales …) et problèmes digestifs constituent autant de symptômes de somatisation souvent imputables au stress chronique et pour lesquels un entrainement sophrologique régulier est recommandé. Grâce à des techniques adaptées à chaque cas, la sophrologie permet en effet de prévenir efficacement ce genre de tracas et de ne pas systématiquement recourir aux médicaments (laxatifs, somnifères, calmants, antidouleurs…). Il s’agit avant tout de puiser en soi les ressources pour savoir reconnaître les tensions corporelles, prendre conscience de son état corporel, apprendre à « s’écouter » (pas en se situant dans la complainte constante mais bien dans l’écoute de ses sentiments et de ses sensations), somatiser le positif, éliminer les tensions, tout cela dans le but d’être SUJET de son propre corps et de cesser de le considérer comme une simple enveloppe que l’on subit. Nathalie se souvient du jour où sa mère lui a dit qu’elle avait de la chance d’être encore en vie avec tout ce qu’elle infligeait à son corps :  » Ce jour-là, quand elle m’a dit que si j’avais autant de problèmes de santé à mon âge c’était parce que je n’écoutais pas mon corps, j’ai eu un déclic. J’ai réalisé que je considérais mon corps comme un ennemi qui n’allait pas assez vite, n’était pas assez invulnérable et infatigable. Depuis, la sophrologie m’aide à ralentir, j’ai fait la paix avec mon corps, et il faut croire qu’il me remercie puisque je n’ai pas été opérée depuis au moins 4 ou 5 ans ! «  »

Pour demander un cours :

nom (obligatoire)

email (obligatoire)

téléphone (obligatoire)

votre besoin
MathématiquesFrançaisPhysique-ChimieAnglaisSciences de l'ingénieurAutres matièresAutres languesSophrologie

Votre message